Santé

MMOP – Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie

L’École universitaire forme les étudiants souhaitant accéder aux études de santé MMOP – Médecine, Maïeutique (Sage-Femme), Odontologie, Pharmacie en proposant deux voies d’accès.

L’accès à la formation en kinésithérapie se fait dans le cadre de conventions entre l’université et les écoles après une première année de préparation aux études de santé ou dans le cadre de parcours de L1 dans les licences de Sciences ou de STAPS.

Réforme de l’accès aux études de santé

La réforme de l’accès aux études de santé se met en place à la rentrée 2020 et se traduit par :

  • Le remplacement du numerus clausus par une capacité d’accueil en 2ème cycle des études de santé
  • Le développement d’une voie d’accès par la validation de crédits de licences (à terme pour plus de 30% des places)
  • La nécessité dans le cas d’une seconde tentative de passer par une licence
  • La volonté de recruter des étudiants aux parcours diversifiés. L’accès reste très sélectif (places pour moins de la moitié des candidats) mais laisse une plus large place aux oraux, à la motivation et aux sujets rédactionnels.

Les deux grandes voies d’accès aux filières MMOP

Le « Portail Spécifique Santé » ou PASS :

Cette 1ère année est commune pour toutes les études de santé et remplace la PACES. Elle ne peut pas être redoublée. Elle comporte des enseignements de santé, une formation transverse (anglais, connaissance des métiers de la santé), ainsi qu’une « mineure disciplinaire » portant sur des domaines variés à choisir en fonction de ses goûts. Cette mineure prépare la poursuite en licence pour ceux qui valident leur année sans obtenir de place dans les filières santé après cette première tentative.

Les licences à mineure santé ou LAS :

Certaines licences proposent des parcours « accès santé ». En pratique, il s’agit de valider dans le cadre du cursus de licence des unités d’enseignement supplémentaires qui forment la « mineure santé » et correspondent aux compétences nécessaires à l’entrée dans une filière MMOP. L’accès aux études de santé peut se tenter une ou deux fois après avoir obtenu 60 ou 120 ECTS de licence.
L’Université Paris-Saclay propose le parcours accès santé dans ses licences de Sciences de la Vie, Chimie, Physique, Informatique, Mathématiques ainsi que dans la Licence double diplôme « Droit, Sciences et Innovation ». L’accès peut également se faire via une licence de l’université de Nanterre dans les mentions STAPS, Psychologie ou Santé et Société dans le cadre d’un partenariat.

Comment choisir entre les deux voies :

En fonction de son projet : la voie LAS permet d’approfondir une discipline tout en préparant l’accès aux études médicales et donc de se laisser plus de possibilités. En fonction de ses points forts : les modalités pédagogiques des deux voies sont très différentes : PASS est dans la continuité de la PACES avec des cours en amphithéâtre et des travaux dirigés; l’évaluation comporte une part importante de QCM alors que la voie LAS suit les modalités de la licence (part importante des TP et projets pour les licences Sciences).

Les modalités d’admission aux filières MMOP

Étudiants ayant choisi le portail santé PASS (ex-PACES )

  • Toute inscription en PASS compte pour une tentative d’accès aux filières MMOP
  • Ne sont admis à concourir que les étudiants qui ont validé 60 ECTS en un an.
  • Un premier groupe d’épreuves permet de classer les candidats
  • La moitié des places offertes dans les différentes filières sont proposées aux candidats les mieux classés
  • Un deuxième groupe d’épreuves incluant des oraux permet d’établir le classement des étudiants suivants.

 

Étudiants n’ayant pas réussi le portail santé ou l’examen d’admission

  • Un étudiant qui n’a pas validé 60 ECTS PASS devra recandidater sur Parcoursup dans une autre voie (qui peut être une licence accès santé pour une seconde tentative).
  • Un étudiant qui a validé 60ECTS en portail santé sans être suffisamment bien classé pour être admis dans la filière MMOP de son choix pourra accéder à une L2 « mineure santé » compatible avec la mineure disciplinaire suivie dans le portail et proposée par l’établissement (ou une autre Université en partenariat). Il pourra à l’issu de ce L2 bénéficier d’une seconde chance d’accès aux filières MMOP par la voie licence « mineure santé ».

 

Étudiants ayant choisi une licence « mineure santé »

Les étudiants inscrits dans une licence avec « mineure santé » pourront tenter l’accès aux études de santé MMOP après 1, 2 ou 3 années.
Il s’agit à l’Université Paris-Saclay des mentions de mathématiques, de chimie, de sciences de la vie, de physique, d’informatique, de « Droit, Science et Innovation » ainsi que celles de de droit et d’économie-gestion (à partir du L2 après PASS), ou encore de STAPS, de psychologie, de santé et société (en partenariat avec l’Université de Nanterre).
Les enseignements de la mineure-santé seront principalement proposés en distantiel et en plus des enseignements liés à la licence disciplinaire, ils demandent un fort travail personnel. Le contenu de la mineure santé à acquérir dépend de la discipline : de 10 ECTS pour les filières de Biologie-Chimie à 30 ECTS dans les licences non-scientifiques. Le nombre de places offertes au concours dépendra du niveau (60 ou 120 ECTS) mais aussi des « groupes de parcours » définis en fonction des mentions de licence.

L’étudiant devra avoir validé 60 ECTS en un an ou 120 ECTS en 2 ans dans le cadre de sa licence.
Les résultats obtenus en licence servent pour le classement.
L’étudiant devra avoir validé la « mineure santé » (au moins 10 ECTS par an).
Des épreuves supplémentaires d’admission (dont des oraux) sont proposés aux candidats pour le classement final.